changez le quotidien d'une famille

Pour qu’ils ne s’inquiètent plus de respirer

Pour qu’ils ne souffrent plus du froid, chez eux

Pour leur rendre une vie supportable

 

En faisant un don à STOP Exclusion énergétique, vous permettez à des familles de réaliser des travaux et rendre leurs logements décents et meilleurs pour la santé et la planète.

Vous agissez aussi pour l’emploi local en favorisant la rénovation des bâtiments par des artisans des territoires.

 

Déduction fiscale de 66% pour les particuliers et de 60% pour les entreprises.

En moyenne, 1 famille a besoin de 5000€ dits de “reste à charge” pour réaliser une rénovation complète et pérenne de son logement.
Un budget impossible à atteindre pour celles qui vivent avec moins de 10€ par jour et par personne.

Ensemble, aidons 1 million d’enfants, de femmes et d’hommes à sortir de la précarité énergétique !

changez le quotidien d'une famille

Pour qu’ils ne s’inquiètent plus de respirer

Pour qu’ils ne souffrent plus du froid, chez eux

Pour leur rendre une vie supportable

 

En faisant un don à STOP Exclusion énergétique, vous permettez à des familles de réaliser des travaux et rendre leurs logements décents et meilleurs pour la santé et la planète.

Vous agissez aussi pour l’emploi local en favorisant la rénovation des bâtiments par des artisans des territoires.

 

Déduction fiscale de 66% pour les particuliers et de 60% pour les entreprises.

en france, 7 millions d'enfants, de femmes et d'hommes sont en situation de précarité énergétique.

ENSEMBLE, AIDONS-LES À VIVRE DIGNEMENT !

changez le quotidien d'une famille

Pour qu’ils ne s’inquiètent plus de respirer

Pour qu’ils ne souffrent plus du froid, chez eux

Pour leur rendre une vie supportable

 

En faisant un don à STOP Exclusion énergétique, vous permettez à des familles de réaliser des travaux et rendre leurs logements décents et meilleurs pour la santé et la planète.

Vous agissez aussi pour l’emploi local en favorisant la rénovation des bâtiments par des artisans des territoires.

 

Déduction fiscale de 66% pour les particuliers et de 60% pour les entreprises.

En moyenne, 1 famille a besoin de 5000€ dits de “reste à charge” pour réaliser une rénovation complète et pérenne de son logement.
Un budget impossible à atteindre pour celles qui vivent avec moins de 10€ par jour et par personne.

Ensemble, aidons 1 million d’enfants, de femmes et d’hommes à sortir de la précarité énergétique !

aux côtés d'emmanuelle béart
et de partenaires engagés

"Les conséquences sur la vie sociale des personnes en situation de précarité énergétique sont très importantes : on ne reçoit plus personne, les enfants ont froid et sont davantage malades, il y a de l’humidité et des moisissures.

Pour certain.e.s, cela peut aller jusqu’à la perte d’emploi, la rupture familiale… C’est toute une vie sociale qui se dégrade.

Parmi les ménages que nous accompagnons dans la rénovation de leur logement, la moitié des personnes au chômage ont retrouvé un emploi à l’issue des travaux."
"La moitié des gens qui arrivent au Secours Catholique, et qui sont dans des logements privés, ont des factures d'impayés d'énergie. Et puis il y a tous ces invisibles qui ne se chauffent plus, et qui vivent enfermés dans une pièce. C'est encore plus dramatique et inacceptable.

Les travaux de rénovation devraient être entièrement gratuits. Face à l'urgence de la situation, et avec une dynamique citoyenne extrêmement forte, nous nous engageons sur ce sujet, en espérant que l'État prendra le relai dans les années qui viennent.

Il y a 4 millions de passoires énergétiques en France, il va falloir les rénover, pour ceux qui ont les moyens, mais aussi et surtout pour les plus pauvres."

AIDEZ-LES, FAITES UN DON

Les confinements et couvre-feu successifs ont exacerbé la situation de ceux qui, déjà, souffraient du froid l’hiver et du chaud l’été, et dont les enfants sont plus malades que les autres.

 

Ces personnes, ce sont les exclus de la transition énergétique.

 

Leurs logements sont souvent indignes, et ne peuvent apporter les conditions de vie avec le minimum de confort et de santé. Et bien sûr, habiter est encore plus difficile quand on doit rester à son domicile 24/24h, quand le logement devient école, lieu de médecine en ligne, espace de télétravail…

Les confinements et couvre-feu successifs ont exacerbé la situation de ceux qui, déjà, souffraient du froid l’hiver et du chaud l’été, et dont les enfants sont plus malades que les autres.

 

Ces personnes, ce sont les exclus de la transition énergétique.

 

Leurs logements sont souvent indignes, et ne peuvent apporter les conditions de vie avec le minimum de confort et de santé. Et bien sûr, habiter est encore plus difficile quand on doit rester à son domicile 24/24h, quand le logement devient école, lieu de médecine en ligne, espace de télétravail…

ACTUALITÉ

Déjà un premier chantier terminé, l’opportunité d’une rencontre entre Emmanuelle Béart et la ministre Emmanuelle Wargon

“De voir que cette association peut se faire, venir sur le terrain et continuer à aider d’autres familles, cela procure beaucoup de bonheur.”

Déjà un premier chantier terminé, l’opportunité d’une rencontre entre Emmanuelle Béart et la ministre Emmanuelle Wargon

“De voir que cette association peut se faire, venir sur le terrain et continuer à aider d’autres familles, cela procure beaucoup de bonheur.”

ils en parlent